Le P.a.r.c.

Une des initiative alternative dans l’Yonne

Ce que j’aime dans ce voyage jusqu’à présent, c’est d’avoir rencontré des gens qui portent des projets alternatifs et qui cherchent à aider l’humain. Dans les récits de Anne, vous pourrez découvrir comment on s’est retrouvées au P.a.r.c.

Qu’est-ce que le P.a.r.c. ?

C’est une association qui possède un grand espace de jardinage collectif et d’activités centrées sur l’alimentation. Elle tend vers le devenir d’un point de vue alimentaire autosuffisant tout en créant un réseau d’entre-aide.

Au coeur du P.a.r.c

On est arrivées là-bas mardi 16 juillet au soir et on a été accueillies par Marion la propriétaire du lieu. On savait que c’était o.k. pour elle de nous laisser séjourner sur le parking sauvage du P.a.r.c. (voir l’article de mon bébé cadum ici).

Les personnes qu’on y a rencontrées étaient sincèrement accueillantes et elles avaient l’air très soudées. Je ne pensais pas qu’il était possible de travailler avec une telle harmonie avec autant de  personnes en même temps mais Pauline et Antoine (deux P.a.r.c.ien.ne.s) m’ont involontairement prouvés le contraire. C’est un lieu où il fait bon travailler et où les adhérents aiment se retrouver, et ça se voit ! Pauline et Antoine sont tous les deux ingénieurs paysagistes et ne voulaient pas bosser dans des bureaux d’études pendant des années. Ils se sont alors lancé cœurs et âmes dans ce projet il y a trois ans. Ils ont trouvé le terrain actuel du P.a.r.c. à Louesme – qui leur permet aujourd’hui de cultiver, d’apprendre et d’organiser des ateliers – en rencontrant Marion lors d’une soirée au café associatif M’an Jeanne (décidemment ce café est un lieu de rencontres sans pareil dans le coin !).

Antoine et Mathieu, avec qui on a eu l’honneur de commencer un porche en bambou à l’entrée du P.a.r.c., nous ont également dit qu’il travaillait à Guédelon ; et on a eu le privilège, grâce à eux, de s’y rendre ! Si tu ne connais pas le chantier médiéval de Guédelon, je te laisse te renseigner. Ils y travaillent plusieurs jours par semaine en tant que jardiniers sur le site. Cette initiative est tout à fait remarquable, d’autant plus qu’elle est assumée par des bénévoles de tout âge et des salarié.e.s passioné.e.s. par le savoir-faire médiéval de corps de métiers divers : charpenti.ère.er.s, teinturi.ère.er.s, tailleu.se.r.s de pierres, maçon.ne.s, etc… Bref, des métiers principalement physiques (surtout sous la canicule) avec des savoir-faire anciens et des techniques réfléchies notamment par des architectes et des ingénieurs. Je vous en dit plus sur notre visite à Guédelon ici !

Pour en revenir au P.a.r.c., voilà maintenant deux ans qu’il pousse sous les efforts et les créations incroyables (voyez plutôt le dôme en osiers vivants présent dans le jardin) de ses experts maraichers en devenir et cela a un impact.

Moca, la chienne dite “protectrice” de la propriétaire du terrain (un crème!)

L’association peut aujourd’hui se permettre d’employer trois salarié.e.s. Elle ne semble pas vouloir s’étendre à l’échelle nationale et son travail actuel créé un réel changement dans la zone qu’elle touche (j’imagine que s’étendre à ce point pourrait causer une perte de l’actuelle bonne gestion des projets et des activités au sein de l’association car cela demanderait encore plus d’investissement et de travail pour la collégiale).

La Californie… à Toucy !

Le P.a.r.c. travaille également avec Toucy Entre Aide et la Recyclerie (à Toucy) qui sont des organismes dans le même thème : l’entraide par la refonte du mode de consommation.  Nous avons eu l’occasion de visiter la Californie (oh yeah) avec Mathieu, un salarié du P.a.r.c. et l’une des personnes les plus sympathiques qu’on ait rencontré jusqu’à présent !

Toutes ces initiatives sont encourageantes et extrêmement inspirantes dans un département qui manque cruellement de population jeune pour reprendre le flambeau de la solidarité.

Rencontrer ces personnes et être reçues aussi agréablement nous a fait du bien après le peu de rencontres qu’on a fait depuis le début de cette aventure ! Et puis, je pense que voir le résultat actuel de leur projet nous a motivé à continuer le nôtre. Si tu as besoin de te ressourcer, de voir que le changement de consommation est possible et qu’il est déjà en action, je t’invite grandement à visiter le P.a.r.c. et à découvrir ce que cette belle association propose.


le 29 novembre 2019 à 2:53

journal de bord solitude dubai racisme repas émission lgbtqi A TAAABLE ! Etc LGBT journal d'une confinée alimentation a table etc camion aménagé journaux de bord la vie en camion anne voyage france vanlife wumi

Découvrez aussi...

Welcome to refugees

Qu'en pensez-vous ?

N'ayez pas peur de partager votre avis en bas de page. Les auteurices vous répondront au plus vite !
PS : Les commentaires haineux ne seront pas approuvés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *