Samedi 20 juillet 2019

Avec autant de retard, qu’est-ce qu’il me reste comme souvenirs du 18, 19, 20 et 21 juillet ?

Évidemment, le premier souvenir qui me vient en tête, c’est la naissance de mon premier neveu le samedi 20 juillet. J’aimerais dire que c’est un souvenir magnifique mais ce n’est pas vrai. Ce n’est pas vrai parce que je n’étais pas là. Ce n’est pas vrai parce que je n’ai pas été connectée à mon portable de toute la journée. Ce n’est pas vrai parce que lorsque j’ai appelé ma sœur pour lui souhaiter son anniversaire, elle m’a annoncé que ma grande-sœur par alliance avait perdu les eaux le matin. Ce n’est pas vrai parce qu’après ce coup de téléphone et un autre plein d’émotion de ma grand-mère, j’avais 679 messages sur le groupe famille. J’avais toute une journée remplie d’émotion, de souvenirs remémorés, de participations rigolotes, de nouvelles de la courageuse mère, de joli vidéos de réactions émouvantes de la part de ma famille et je n’y étais pas. J’ai regardé sur mon téléphone une entière journée s’écouler en me sentant tellement loin, tellement seule, tellement triste, tellement à part.

J’ai été triste plusieurs jours et je ne comprenais pas pourquoi, il m’a fallu finalement en parler avec Wumi pour comprendre. Et alors, j’ai eu le mauvais réflexe. Je leur en ai voulu de m’avoir laissée à part. Je leur en ai voulu de ne pas avoir essayé de me contacter par tous les moyens comme le jour où j’ai pris par accident la valise de ma grand-mère qui rentrait d’un séjour. Je leur en ai voulu et ce n’était pas la bonne solution.

Enfin, il m’a fallu un certain temps pour admettre que j’étais responsable. J’ai choisi cette vie de vagabonde qui ne me promet pas d’assister à tous ces évènements importants. J’ai choisi de ne pas être toujours là. Je me suis rendue compte que ce serait dur parfois, que ça allait me rendre triste de temps en temps et qu’ils allaient me manquer souvent.

Et alors, j’ai eu une belle pensée. Je me suis dit que ce petit bout d’humain m’avait attendue. Il est né après que j’ai tout lu, tout écouté, tout regardé. Il est né quand mon portable était posé sur la table et qu’à chaque vibration moi aussi, comme tous les autres membres de ma famille, je sautais sur mon portable pour savoir si c’était bon, s’il était né et s’il était en bonne santé. Il est né sur tous nos portables en même temps (c’est la magie du 21ème siècle), quand on était tous réunis, tous ensemble. C’est ce que je me dis maintenant et putain je l’aime et je le remercie ! Et puis maintenant que je peux regarder plus loin que moi et mon malheur, je suis tellement heureuse pour ses parents, pour nos parents aussi, pour ma grand-mère. Bon, pour toutes les personnes que ça a touché de prêt ou de loin. J’aime ma famille et j’ai fait un choix que je ne regrette pas. Et puis, maintenant, ma famille, c’est aussi une femme et une petite chienne que j’aime à la folie, et ça c’est magnifique.

Évidemment aussi, cet évènement écrase tous les autres et je n’ai pas vraiment envie de m’étaler sur le reste. On a passé tout le week-end en compagnie d’une famille suisse et péruvienne qui vivait en camion aménagé. Et, franchement, on est super heureuse de les avoir rencontrés.

P.S. : Afin de rétablir la vérité, je tiens à préciser que mon père m’avait envoyé un message où il voulait probablement m’alerter de la naissance proche de mon neveu, mais il est parfois difficile de comprendre mon père. Et ma grande sœur m’a appelée le matin. #Jevousaipasoublié xxx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
6 + 1 =