Mardi 2 Juillet

Là, c’est bon, je peux le dire, ce fut un réveil comme dans les films, idyllique, absolument parfait ! Il y avait le bruit des oiseaux, le bruit blanc de l’eau (comprendra qui comprendra), un rayon de soleil nous caressait la joue et, après avoir ouvert la porte à une Flaca insistante, la quiétude de la nature nous berçait agréablement. On a pris notre temps pour sortir de notre cocon puis la Flaca insistante a gagné une micro balade avant notre premier petit déjeuner.

Avant le Grand Départ nous avions pensé à acheter une petite cafetière italienne, des tartines de pain complet carré en tranches et de la pâte à tartiner. Ce petit déjeuner m’a fait penser à Elisabeth et m’a donné envie d’acheter du lait en petites bouteilles comme on le faisait en Italie. Il semblait incomplet sans ça.

Puis nous sommes allées nous promener à la recherche de poubelles. On a gardé le carton et le verre mais on a pu se débarrasser de notre sac de PQ usagés et autres enveloppes alimentaires. Et nous avons pris la route.

Nous nous sommes vite arrêtées à Provins, ville touristique exceptionnelle selon notre Atlas. Dès l’entrée de la ville se trouve l’office de tourisme, son immense parking gratuit, son immense hangar abritant de grandes tables de pique – nique, un terrain de jeu pour enfant, des toilettes et, plus loin, un parking payant pour camping car. N’appartenant pas à cette catégorie, nous nous sommes garées, pas rassurées, sur le gratuit.

A force de prendre le temps, il passe sans vraiment que l’on s’en rende compte, seule la faim reste concentrée. A notre arrivée, deux personnes étaient en train de manger des tartines de pâté. Flaca leur a foncé dessus. Nous l’avons suivie. Elle a obtenu du pâté. Nous avons obtenu des indications pour aller en acheter. Et nous sommes donc reparties.

Sur la route, nous avons trouvé une cachette où nous pourrions éventuellement passer la nuit si l’option parking s’avérait être impossible. Comment pourrais – je décrire cette cachette ? Grosse route, genre boulevard, et petite route cailloutée sur la gauche avec un gros panneau publicitaire indiquant le magasin dans cette direction. On a donc suivi la route de caillou qui, en fait, était juste un rien du tout qui contournait un gros bâtiment. (La route du magasin se trouvait quelques mètres plus loin.) Mais, on a trouvé, au bord de cette route, déjà très étroite, un arbre avec un tout petit espace vert de la taille de notre camion. Bon ma description pue la merde. Mais, ce que je veux dire c’est que la cachette consiste en un arbre dans une route un peu cachée au milieu de bâtiments industriels. Voilà. Et ce que je veux dire en fait c’est qu’elle était super naze cette cachette !

On s’est rendu compte que nous n’étions pas super rassurées par l’option parking gratuit proche d’un parking payant pour camping – car. Wumi a fait les courses et nous sommes retournées à notre point initial.

Nous sommes allées manger dans le hangar rempli d’enfants bruyants… Un groupe de garçons tournait autour de Flaca. Quand je me suis approchée d’elle, ils m’ont emboîté le pas. Certains avaient peur mais on réussit du bout du doigt à la caresser et les autres, confiants, montraient qu’ils étaient super à l’aise en lui faisant des caresses énergiques. Puis, ils sont partis et un groupe de filles est venu. Leur contact avec Flaca était différent. Peut – être parce qu’elles ne cherchaient pas à n’impressionner les autres mais voulaient juste partager un moment avec Flaca. L’une d’elles nous a remercié de les avoir laissées la caresser et tout le monde est parti de son côté.

Nous avons créé et suivi un mélange des parcours conseillés sur la carte que nous avions pris à l’office de tourisme. Lors de ce tour, nous avons trouvé un endroit où nous pourrions poser notre stand de cartes postales personnalisées le lendemain. Nous avons aussi aperçu quelques endroits où éventuellement poser notre camion si l’option parking s’avérait être impossible. Pas rassurées je vous ai dit.

Après une énorme côte, nous sommes retournées au début de notre balade et nous sommes posées en dégustant des glaces artisanales. Puis, nous avons fait un tour de repérage en camion de toutes nos options « nuit » sans succès parce que : trop en pente, pas à l’ombre, pas de places, etc. On est retourné au parking, c’est notre dernier mot !

En faisant le message vocal de notre trajet et de notre journée à mon petit frère, et surtout en trifouillant les choses qui m’entouraient, j’ai mis un câble USB dans une prise cigare et j’ai fait un court – circuit. Putain la merde ! J’appelle mon père qui me répond juste « Ah », me donne l’impression de cesser toute activité, de s’asseoir tranquillement et d’attendre calmement la suite de mon « Papa, j’ai fait une bêtise ». Bon, il s’avère qu’il avait raison de ne pas paniquer. Il avait eu la bonne idée de mettre un fusible entre notre boitier « quichargetout » et la batterie externe. Il suffisait de le changer et il avait même pensé à en mettre un de rechange dans la boite de la batterie. Il nous fallait juste acheter quelques outils. Putain quel génie !

On s’est fait à manger sur une petite butte avec vue sur le parking et au milieu d’un nuage de moucherons. On a essayé de regarder USA – Angleterre sans succès. Et, on est donc retourné se balader, on a vu de la place là où il n’y en avait pas lors de notre tour en camion, on a hésité puis on a gardé l’option parking. On verra bien.

P.S. : « Pas rassurée je vous dit » : on a demandé au mec du parking comme je vous ai dit, à une dame de l’office de tourisme, à un couple en camping car dans le parking adapté et à une personne qui nettoyait les toilettes.

Commentaires

  1. Ornella

    Je continue dans ma lancée et je lis les articles que j’ai raté.
    Il est génial votre père ! Attention jeu de mots pourri : dans génial, il y a génie :-p
    L’article est agréable à lire, j’attends avec impatience d’en savoir plus sur vos rencontres, les personnes, les façons de penser, les craintes, les habitudes et autres …
    Est-ce que vous pensez faire des petites vidéos parfois ?

    Bisous d’une lectrice 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
21 − 9 =