Complexes et compagnie

Je suis revenue en France ! Et mes complexes aussi

Je suis de retour en France et tout se passe mille fois mieux maintenant que j’ai débuté le projet Les Faces B avec Anne ; qui raconte avec beaucoup de talent nos péripéties de début de voyage ici et ici ! Lorsque j’étais encore à Dubai, sa soeur Ornella m’a demandé si j’étais intéressée pour participer à un shooting photo qu’elle organisait pour sa marque de vêtements. J’ai très poliment décliné son offre, je n’étais pas du tout prête à faire semblant d’être bien dans ma peau devant une caméra. J’étais convaincue que le rendu serait horrible, et en écrivant cet article je me rends même compte que cette décision était assez égoïste.

J’suis pas mannequin, j’suis top modèle 😋

Je n’étais pas du tout chaude pour faire ces photos – principalement à cause de ça… Et puis, je savais qu’il y aurait des femmes beaucoup plus fines et charismatiques que moi durant ce shooting. J’avais peur d’appuyer sur le bouton imaginaire « comparaison » qui s’enclenche habituellement tout seul. J’ai cependant accepté la proposition d’Ornella sans trop réfléchir durant un déjeuner en famille. Peut-être que c’est le fait de la voir gérer son entreprise Kountac et sa marque de vêtements Kroskel qui m’ont donné envie de participer à cette expérience. Il faut dire que les moments que j’ai passé avec elle m’ont donné envie de m’investir pleinement dans les projets que j’ai en tête, c’est un shoot de motivation c’te meuf (wesh).

Un projet ambitieux et qui a de l’avenir

Kountac

Kountac, c’est un marketplace en ligne sur lequel on peut acheter des vêtements faits par des créatrices et créateurs africains. Kountac met en avant le Made In Africa et répond aux différentes problématiques qui incombent la commercialisation en ligne en Afrique. Je trouve qu’en plus d’être avant-gardiste, ce programme va permettre au marché de la mode en Afrique de se développer aussi bien à l’échelle du continent qu’à l’international. Je ne rencontre pas souvent des personnes qui souhaitent avoir un rôle dans l’amélioration du continent africain. D’une certaine manière, l’objectif de ce projet me fait penser à l’objectif du projet que mon père porte depuis plus d’une décennie : créer un centre de formation agricole à Ondo (si je me trompe pas) pour aider les jeunes à cultiver et rentabiliser les terres de sa ville rurale natale.

Je t’invite grandement à aller suivre Kountac sur ses réseaux sociaux, et à visiter le site officiel !

Le site de Kountac : https://www.kountac.fr/

Facebook : https://www.facebook.com/KountacMonde/

Instagram : https://www.instagram.com/kountacmonde/

Si tu souhaites contacter Kountac pour en savoir plus sur cette plateforme et ce qu’elle peut t’apporter en tant que créatrice/créateur africain, envoi un email à : contact@kountac.fr !

Le shooting

Le shooting a été organisé chez Ornella. Elle avait fait appel à des amies mais aussi à des mannequins bénévoles en postant la proposition sur Facebook et plusieurs personnes y avaient répondu. Anne était la photographe de la séance et elle a assuré de dingue sur le plateau – aka la chambre à coucher ! Je l’ai trouvé très talentueuse et légitime dans ce rôle de photographe. Elle a réussi à mettre tous les mannequins à l’aise devant la caméra malgré la pression et les insécurités qu’on peut tout.e.s expérimenter concernant notre physique. Ornella, grâce à son œil artistique et bienveillant, nous a préparé et guidé tout au long de la journée sans jamais perdre patience (même durant l’attente insatiable d’un déjeuner bien mérité qui est arrivé avec beaucoup de retard (on ne citera pas le nom de la personne qui était chargée de cette mission par peur de représailles)). Les photos étaient vraiment réussies et les vêtements mis en valeur malgré notre configuration luminaire non professionnelle (je te laisse voir le résultat final sur le site de Kountac).

La première partie du shooting photo était très peu stressante pour moi car je n’ai pas posé le premier jour ! J’étais plutôt contente de servir à autre chose : repasser les créations, aider les mannequins à choisir des bijoux accordés à leurs magnifiques tenues avec Dona (la mère de Anne), qui malgré son planning chargé (elle était, entre autres, actrice dans le merveilleux spectacle de Janvry qui avait eu lieu la veille et qui se produisait le soir même) apportait son aide sur ces tâches. En plus de cela, j’étais toute coquette car Ornella m’avait coiffé et maquillé en pensant que je poserais ce jour-là.

Mon heure de gloire est survenue le week-end qui a suivi. C’était la première fois que je posais pour un shooting, qui plus est sans avoir à m’épiler ! Ça faisait très longtemps que je ne m’étais pas sentie aussi belle. Je me suis fait du bien tout en dépannant Orné pour son projet. Merci Orne pour cette opportunité qui m’a soulagé de mes complexes durant quelques jours ! Peut-être qu’on a besoin de plus de shooting photos de ce style pour ce sentir légitime d’aimer son corps (je sais pas, je suggère). Le fait d’être avec des membres de la famille m’a aussi beaucoup aidé à ne plus me juger, car je sentais que je pouvais être Wumi. J’étais dans une safe place!

Ce qui est assez drôle, c’est que sur le coup, j’avais complètement oublié que mes poils étaient là (je ne les rase plus depuis quelques mois). Et lorsque j’ai regardé le résultat, la première chose que j’ai cherché c’était s’ils étaient voyants sur les photos ! Je pense qu’une étape a été franchie dans ma lutte contre les complexes et ce shooting en fait clairement parti.

Je me suis sentie légitimement belle ce jour-là. Tout ce qui est prohibé quand tu veux physiquement correspondre aux critères de beauté basiques étaient au rendez-vous

Madison, une poupée Myscene! Ne l’achetez pas, elle n’est pas réaliste

Voilà comment je peux résumer cette expérience : C’est le jour où je me suis sentie belle avec mes rondeurs, mon acné, et mes long poils noirs de jambes et d’aisselles.

Commentaires

  1. Ornella

    J’espère clairement être la première personne à lire cet article que je trouve magnifique.
    (Merci pour le pavé réservé à la PUB de KOUNTAC).
    Il y a quelques mois, j’ai écris dans mon carnet « Laisse ton corps tranquille » !
    Je prenais une moyenne de 3 kg par mois et ça m’effrayait et me transformait en une sorte de machine à se plaindre.
    C’est bizarre, depuis, j’arrive à le laisser tranquille (presque tout le temps).
    J’ai adoré ces shootings, les équipes, les corps.
    J’ai aussi adoré voir Wumi, passer de « personne ne doit me voir dans la chambre » à « je me balade à moitié nue dans les pièces ».
    S’il faut encore le dire, ton corps est magnifique, et tes pauses racontent une belle belle assurance que tu devrais porter tout le temps.

    Des bisous, et merci pour ce bel article qui va m’obliger à rédiger un autre article 🙂 !

    1. Auteur
      de l’article
  2. JP

    Si j’écrivais un blog, j’aimerais des commentaires, c’est evident. Pas nécessairement pour entamer un dialogue, pas nécessairement pour comprendre ce que j’ai pu apporter à mon lecteur ou ma lectrice.
    Juste un commentaire: voilà 😊😊😊
    Tu m’as fait re-voyager dans mon adolescence 😉; merci 😊😊

    1. Auteur
      de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
8 − 2 =